Balados/Blogues

Exploration des opportunités d’affaires au Togo : Une discussion avec Monsieur Cofie S.

Cover- Blogue podcast 2024 (2)

Dans le cadre du Café diplomatique organisé par Pont-Bridge Canada en partenariat avec le Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada (RCCFC), des podcasts vidéos mettant en lumière les possibilités de coopération entre les établissements postsecondaires membres du RCCFC et les pays de l’Afrique francophone ont été enregistrés. Dans ce podcast sur le Togo, une discussion approfondie entre Jean Léger, Directeur général du RCCFC, et Monsieur Cofie S, représentant du Togo rattaché au Haut-Commissariat du Togo au Canada, a été réalisée.

Au cours de cet échange, M. Cofie a souligné l’importance des secteurs prioritaires pour le développement du Togo, affirmant que «tous les secteurs sont des secteurs prioritaires pour le gouvernement.» Cette déclaration met en évidence l’engagement du gouvernement togolais à explorer toutes les opportunités de croissance économique.

Parmi les secteurs clés identifiés par M. Cofie figurent les transports, la construction, l’agriculture et les services. Ces domaines offrent des opportunités pour les collèges et les cégeps francophones membres du RCCFC de contribuer au développement du Togo. En effet, comme l’a souligné M. Cofie, «nous sommes à la recherche de financement pour ces secteurs, mais également de la formation des compétences pour ces secteurs.»

Partenariats pour les membres du RCCFC

Face à ces besoins croissants en formation, des partenariats entre les établissements d’enseignement supérieurs membres du RCCFC et les institutions togolaises sont envisagés. Cette collaboration permettrait de répondre de manière efficace aux besoins du pays en matière de développement des compétences. De plus, des discussions sont en cours pour explorer la possibilité de programmes de co-diplomation afin d’offrir des solutions adaptées aux défis spécifiques du Togo.

Pour faciliter ces partenariats, il est recommandé aux établissements d’enseignement supérieur membres du RCCFC de travailler en étroite collaboration avec le ministère de la Formation technique du Togo. Cette approche permettrait d’identifier les besoins spécifiques des centres de formation et d’établir des liens solides avec les autorités locales. Comme l’a souligné M. Cofie, «nous pourrons commencer par les gouvernants.»

Une autre étape cruciale dans ce processus serait l’exploration sur le terrain. Une délégation canadienne pourrait ainsi se rendre au Togo pour mieux comprendre la réalité du pays et établir des partenariats concrets. M. Léger s’est montré ouvert à cette possibilité, affirmant que «le mieux pour le Canada, c’est d’aller toucher du doigt la réalité.»

En parallèle, des discussions sont en cours pour définir de nouveaux cadres d’action entre le Canada et le Togo. Bien qu’aucun accord-cadre ne soit encore en place, le Togo attend avec intérêt de s’intégrer à ces nouveaux accords pour renforcer davantage la coopération bilatérale.

En conclusion, cette discussion met en lumière les opportunités prometteuses de coopération entre les collèges et les cégeps membres du RCCFC et le Togo dans le domaine de l’éducation et du développement économique. En travaillant ensemble, les deux pays peuvent contribuer de manière significative à la croissance et au progrès du Togo, tout en renforçant leurs liens diplomatiques et commerciaux.

Ressource : 

Le RCCFC met à la disposition de ses membres et de leurs partenaires l’opportunité de développer des partenariats et des modèles d’affaires à l’international grâce à la plateforme exclusive CollegeCO. Cette plateforme intelligente offre des outils puissants pour explorer et concrétiser des opportunités de collaboration internationale.

Podcast vidéo sur l’exploration des opportunités d’affaires au Togo

Ces blogues ont été rendus possibles grâce à la contribution du Programme CanExport Association du ministère d’Affaires mondiales du Canada.