Balados/Blogues

Exploration des opportunités d’affaires avec la Côte d’Ivoire :Un dialogue avec Monsieur Mustapha Ahmed

Cover- Blogue podcast 2024 (2)

Dans le cadre du Café Diplomatique organisé par Pont-Bridge Canada en partenariat avec le Réseau des cégeps et collèges francophones du Canada (RCCFC), un podcast vidéo a été enregistré pour explorer les possibilités de coopération entre les établissements postsecondaires membres du RCCFC et la institutions d’enseignement de la Côte d’Ivoire. Monsieur Mustapha Ahmed Barros, conseiller chargé de la coopération scientifique et de l’action culturelle à l’ambassade de Côte d’Ivoire, a partagé des perspectives intéressantes sur le potentiel de collaboration entre les deux pays.

Barros a souligné l’énorme potentiel de partenariat avec la Côte d’Ivoire, notamment dans le domaine de l’enseignement technique et professionnel. Il affirme : «Il y a véritablement un potentiel énorme à travailler avec la République de Côte d’Ivoire.» Cette affirmation est étayée par les politiques incitatives mises en place par le Ministère de l’Enseignement technique ivoirien, qui permettent aux investisseurs intéressés par la formation professionnelle et technique de venir en Côte d’Ivoire.

Partenariats pour les membres du RCCFC

L’Académie des talents et l’École de la deuxième chance sont identifiées comme des programmes clés pour restructurer et améliorer la qualité de la formation professionnelle en Côte d’Ivoire. M. Barros explique : «Ces programmes offrent des possibilités d’investissement dans divers secteurs, notamment l’agriculture, la pêche et l’apprentissage des métiers.»

Le gouvernement ivoirien accorde une grande importance à la formation des jeunes, comme l’explique M. Barros : «Le capital humain, donc l’État de Côte d’Ivoire, accorde une importance capitale à la formation de ces jeunes.» Cependant, il souligne également le besoin de soutien extérieur : «C’est pourquoi le gouvernement ivoirien sollicite l’apport des investisseurs étrangers, notamment ceux du Canada.»

Pour faciliter la collaboration, M. Barros propose quelques étapes clés, notamment des visites d’évaluation et des réunions d’experts : «La première étape, c’est qu’il y ait peut-être une visite du ministre de l’Enseignement technique de la formation professionnelle au Canada.» Il envisage également l’établissement d’un cadre de collaboration : «Des réunions d’experts et l’établissement d’un cadre de collaboration sont également envisagés pour concrétiser cette collaboration mutuellement bénéfique.»

En conclusion, la Côte d’Ivoire aspire à développer son secteur de l’enseignement technique et professionnel avec l’aide et l’expertise des collèges et des cégeps membres du RCCFC. En travaillant ensemble, les deux parties peuvent créer des opportunités d’affaires significatives tout en renforçant les liens bilatéraux et en contribuant au développement économique et social de la Côte d’Ivoire.

Ressource : 

Le RCCFC met à la disposition de ses membres et de leurs partenaires l’opportunité de développer des partenariats et des modèles d’affaires à l’international grâce à la plateforme exclusive CollegeCO. Cette plateforme intelligente offre des outils puissants pour explorer et concrétiser des opportunités de collaboration internationale.

Ces blogues ont été rendus possibles grâce à la contribution du Programme CanExport Association du ministère d’Affaires mondiales du Canada.