Événements

Bilan du 30e Congrès annuel du RCCFC

congres-look-bg

Célébrations, concertation, collaboration et concrétisation au service du renforcement de l’éducation collégiale et postsecondaire en français partout au Canada.

Du 7 au 9 novembre, le Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada (RCCFC) a tenu son congrès annuel et son assemblée générale annuelle du 7 au 9 novembre 2023 à Saint-Jean de Terre-Neuve-et-Labrador, marquant un événement clé en faveur de l’éducation francophone au Canada.

Cette 30e édition a coïncidé avec la célébration des 50 ans de la Fédération des francophones de Terre-Neuve-et-Labrador (FFTNL) et de son mouvement francophone, réunissant des acteurs de tous les niveaux éducatifs en français. Le congrès a tenu des ateliers et des rencontres de réseautage, axés sur la concertation, la collaboration et la concrétisation de l’enseignement collégial francophone.

Les discussions ont porté sur le soutien au développement de la francophonie canadienne, avec des objectifs de réseautage, de réflexion sur les enjeux du réseau, de recherche de solutions collectives et de partage des meilleures pratiques.

L’événement a rassemblé des collèges, cégeps, associations francophones et diverses organisations, visant à renforcer les communautés francophones de tout le pays. Ce congrès a renforcé le rôle du RCCFC en tant que catalyseur dans l’enseignement collégial francophone et son engagement envers les communautés francophones du pays en présentant son nouveau plan stratégique. Le RCCFC en a également profité pour présenter une image de marque renouvelée dont un nouveau site web.

 


 

Visite Inspirante pour les délégués au Collège de l’Atlantique Nord de Saint-Jean.

Les délégués au congrès ont eu une opportunité unique d’élargir leurs horizons éducatifs grâce à une visite du Collège de l’Atlantique nord. Cette visite, qui s’est déroulée sur leur campus de la rue Prince Philip à Saint-Jean de Terre-Neuve et Labrador, a offert bien plus qu’une simple découverte des lieux.

La direction du collège, principalement anglophone, a présenté en détail les divers programmes qu’ils proposent, permettant ainsi aux visiteurs de découvrir des approches et des spécialisations qui pourraient différer de celles de leurs propres établissements. Cette présentation a également abordé les accords d’articulation avec d’autres collèges et universités anglophones, offrant un aperçu des possibilités de collaboration et d’échanges entre institutions.

La visite des laboratoires et des ateliers axés sur la formation dans les métiers de la construction a été particulièrement enrichissante. Elle a permis aux délégués de voir concrètement comment l’enseignement théorique est appliqué dans des environnements pratiques et professionnels. Cette expérience a non seulement élargi leur compréhension des différentes facettes de l’enseignement technique et professionnel, mais a aussi stimulé des idées pour de potentielles améliorations ou innovations dans leurs propres établissements.

Cette visite a donc été une occasion précieuse pour les délégués de s’immerger dans un contexte éducatif différent, d’enrichir leurs connaissances et de s’inspirer de pratiques éducatives diversifiées. Elle a souligné l’importance de l’ouverture et de l’échange entre les institutions éducatives pour favoriser un développement continu et collaboratif dans le domaine de l’éducation.

Merci à la directrice générale du Collège de l’Atlantique nord, Elizabeth Kidd et son équipe pour l’accueil. 

 


Innovation : La Jeunesse francophone au cœur du Congrès du RCCFC 2023

Le Congrès annuel du RCCFC 2023 a marqué un tournant historique en accueillant, pour la première fois, une délégation de jeunes venant de partout au Canada. Cette initiative, rendue possible grâce au soutien de Patrimoine canadien et de Franco-Jeunesse de Terre-Neuve et Labrador, a brillamment mis en lumière la vitalité et l’engagement de la jeunesse francophone du pays.

Au cœur de cet événement, la jeunesse a joué un rôle clé, non seulement en tant que participants, mais aussi en tant que porteurs de perspectives nouvelles et essentielles. Les jeunes délégués ont souligné l’importance cruciale de créer des espaces de dialogue et de collaboration, où leurs voix peuvent être entendues et leurs idées prises en compte. Ils ont plaidé pour une représentation significative des jeunes dans les structures de gouvernance et pour une offre de services plus adaptée à leurs besoins et intérêts spécifiques.

Émilie Green, présidente de l’organisation de Franco-jeune de Terre-Neuve et Labrador, a exprimé avec force cette nécessité : «La voix des jeunes doit être entendue, surtout sur les sujets qui nous concernent.» Cette déclaration résonne comme un appel à l’action pour tous les acteurs du secteur éducatif collégial francophone, soulignant l’importance d’intégrer les jeunes dans les processus décisionnels et de les considérer comme des partenaires à part entière dans la construction de l’avenir de l’éducation en français au Canada.

La participation de cette délégation jeunesse au congrès a non seulement enrichi les discussions avec des perspectives fraîches et dynamiques, mais a également servi de rappel puissant que la jeunesse n’est pas seulement l’avenir, mais aussi le présent vibrant et actif de nos communautés. Leur engagement et leur passion sont des sources d’inspiration et de renouvellement pour tous les participants, ouvrant la voie à un avenir où la jeunesse francophone est pleinement impliquée et valorisée dans le développement de l’éducation et du fait français au Canada.

 


 

Un pas de plus vers l’éducation postsecondaire en français à Terre-Neuve et Labrador

En marge du congrès 2023, un événement marquant a eu lieu : une rencontre fructueuse avec l’honorable Sarah Stoodley, ministre responsable des Affaires francophones de Terre-Neuve et Labrador. Lors d’un petit déjeuner-rencontre, nous avons eu l’opportunité de présenter un projet crucial : le développement de l’offre d’éducation postsecondaire en français dans cette province.

Pourquoi ce projet est-il si important ? Terre-Neuve et Labrador est actuellement la seule province canadienne sans offre postsecondaire en français, un fait qui touche non seulement la communauté francophone, mais aussi la diversité culturelle et éducative de cette province. C’est pourquoi des discussions ont été avec le ministère du Patrimoine canadien et le gouvernement de Terre-Neuve et Labrador, en collaboration avec la Fédération des Francophones de Terre-Neuve et Labrador (FFTNL) et le Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada (RCCFC) pour travailler en ce sens.

Cette démarche vise à créer une approche gagnant-gagnant, où le développement de l’offre de services en français bénéficiera à tous. L’objectif du RCCFC, avec le soutien du ministère du Patrimoine canadien est de développer et renforcer la collaboration étroite de tous les acteurs concernés pour que la richesse de la langue française et de sa culture soit accessible à tous les niveaux d’éducation dans la province.

Ensemble, faisons de l’éducation postsecondaire en français une réalité à Terre-Neuve et Labrador, pour une province plus inclusive et diversifiée.

 


 

Vers l’avenir : Le RCCFC lance un nouveau Plan Stratégique au service de l’éducation collégiale en français au Canada

Le nouveau Plan stratégique quinquennal du RCCFC représente une étape importante dans l’évolution du Réseau. Celui-ci vise à actualiser et à revitaliser la stratégie globale du Réseau. L’objectif principal de ce renouvellement stratégique est de renforcer la capacité d’action du Réseau et d’augmenter significativement sa contribution et son influence au sein de l’écosystème de l’enseignement collégial en langue française.

Le processus a permis une réévaluation approfondie de la mission, de la vision et des valeurs fondamentales du Réseau. Cette révision a permis de définir des axes stratégiques clairs et orientés vers l’action, alignés sur les aspirations et les défis actuels du secteur de l’enseignement collégial en français.

Une importance particulière a été accordée à la pertinence du Réseau dans le contexte actuel, à sa capacité à cibler efficacement ses interventions et à son rôle dans la création d’impacts positifs et mesurables pour ses membres.

Le résumé suivant met en lumière les aspects fondamentaux de la planification stratégique récemment actualisée :

«Le RCCFC est un catalyseur unique de l’enseignement collégial francophone au Canada, offrant un réseau à échelle humaine qui est proactif, engagé, collectif et pertinent. Nous unissons nos forces pour créer un impact concret et durable pour la vitalité des communautés francophones, tout en maximisant nos ressources collectives et en assurant la prospérité et le rayonnement de l’enseignement collégial en français.

 


 

Panel sur le continuum d’éducation postsecondaire : Un parcours collaboratif renforcé avec l’appui et la participation de la jeunesse

Le panel de discussion «Le continuum d’éducation postsecondaire, un parcours de collaborations à renforcer», animé par Mélanie Cwikla, directrice de l’École technique et professionnelle de l’Université de Saint-Boniface lors du congrès du RCCFC, a abordé l’importance de l’éducation postsecondaire en français au Canada. L’événement a souligné l’engagement des jeunes, sous le thème «Par, pour et avec les jeunes», mettant en avant leur rôle essentiel dans l’épanouissement de la francophonie canadienne. Les panélistes, issus de diverses organisations, ont partagé leurs approches et stratégies pour enrichir l’apprentissage en français, mettant l’accent sur l’innovation, les collaborations interinstitutionnelles et l’intégration des réalités de la jeunesse francophone. Les panélistes Denis Desgagnés (RESDAC), Irving Lewis (ACUFC), Emilie Greene (Franco-jeunes), Simon Cloutier (FNCSF) et Julie Pelletier (CÉGEP Gérald Godin) ont contribué à cette discussion, illustrant l’importance d’une éducation postsecondaire en français robuste et inclusive, centrée autour des besoins et de la participation active des jeunes et des communautés. Cette activité a souligné l’importance de renforcer l’éducation postsecondaire en français pour un avenir prospère de la francophonie partout au Canada.

 


 

Denise Amyot, une passion pour l’éducation collégiale récompensée par le RCCFC

Lors d’une soirée mémorable, organisée en marge du congrès annuel du Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada (RCCFC), un moment particulièrement émouvant a captivé l’attention de tous les participants. Francis Kasongo, PDG du Collège Mathieu, a eu l’honneur de remettre le prestigieux Prix « Pilier collégial francophone 2023 » à une personnalité exceptionnelle : Madame Denise Amyot, présidente-directrice générale de Collèges et instituts Canada.

Cette distinction, hautement symbolique, vient reconnaître l’engagement indéfectible et la contribution significative de Madame Amyot au milieu collégial francophone du Canada. Sa réception du prix a été un moment fort, marquant la reconnaissance de son travail acharné et de son dévouement envers l’éducation et la francophonie, des valeurs profondément ancrées dans son être.

Madame Amyot, visiblement émue, a partagé ses sentiments lors de la cérémonie : “Je suis honorée et profondément touchée d’être la lauréate du Prix Pilier collégial francophone du RCCFC 2023. L’éducation et la francophonie font partie de mon ADN et ont inspiré et guidé mes actions tout au long de ma, ou plutôt, de mes carrières.” Ses mots ont résonné dans le cœur de chaque personne présente, témoignant de sa passion et de son amour pour l’éducation collégiale en français.

Elle a poursuivi, exprimant sa gratitude et sa joie : “Je suis vraiment heureuse de recevoir cette reconnaissance importante envers mon travail et ma contribution à l’avancement et au renforcement de l’enseignement collégial en français, car pour moi, c’est une affaire de cœur et de passion.” Ces paroles ont souligné l’importance de l’engagement personnel et de la passion dans la poursuite de l’excellence éducative.

En conclusion, Madame Amyot a remercié chaleureusement le RCCFC et ses collègues des collèges et cégeps à travers le pays, affirmant ainsi la solidarité et la collaboration qui caractérisent le milieu collégial francophone. “Merci au RCCFC et aux collègues des collèges et cégeps de partout au pays pour cet honneur !”

Ce moment a non seulement honoré une personnalité remarquable mais a également servi d’inspiration pour tous les acteurs de l’éducation collégiale francophone, rappelant que le cœur et l’amour pour l’éducation sont des moteurs puissants pour le changement et l’avancement.

 


 

Bienvenue sur le CA Julie et Pierre

Lors de notre assemblée générale annuelle, nous avons eu l’honneur d’accueillir deux membres au sein de notre conseil d’administration. C’est avec un immense plaisir et une grande anticipation que nous accueillons Julie Pelletier, Directrice générale du Cégep Gérald-Godin, et Pierre Leblanc, Directeur général du Cégep de Drummondville. Ils ont été élus pour un mandat de deux ans.

Nous sommes convaincus que leur contribution sera un moteur de changement et d’innovation, propulsant notre organisation vers de nouveaux horizons de succès et d’excellence.

Bienvenue à Julie et à Pierre, et nous nous réjouissons de travailler ensemble pour le collégial en français au Canada.

 


 


 

CONGRÈS DU RCCFC 2024

À l’invitation du Collège La Cité, le congrès de l’an prochain aura lieu à Ottawa en Ontario, du 5 au 7 novembre.

Vous pouvez procéder à votre pré-inscription dès maintenant.