Près de 300 personnes de partout en Ontario ont participé à la célébration virtuelle soulignant le 25e anniversaire du Collège Boréal. Ce gala était divisé en deux parties, la première étant un apéro diffusé en direct et animé par Marc Despatie, directeur – Communications, Relations gouvernementales et Planification stratégique à Boréal.

Après des salutations de plusieurs représentants de l’organisme dont Lise Béland, vice-présidente pour Toronto et le Centre-Sud-Ouest, le président du Collège Boréal, Daniel Giroux a fait un parallèle amusant avec les récents succès des Canadiens dans les séries éliminatoires de cette année en se souvenant qu’en 1993, le club montréalais avait remporté sa dernière Coupe Stanley un mois avant la fondation du Collège Boréal cette année-là.

Puis le groupe franco-ontarien Les Rats d’Swompe ont interprété quelques-uns de ses succès pour mettre les participants dans une ambiance de fête. Pour faire suite à ce mini-concert, M. Despatie a invité les spectateurs à lever leur verre au 25e anniversaire de Boréal et a présenté les animateurs de la deuxième partie, soit le gala pré-enregistré.

Intitulé « Les yeux sur Boréal », la webémission d’un peu plus d’une heure a présenté les différents acteurs du développement et des succès de Boréal depuis sa fondation. Chrystelle Maechler et Jean Lalonde animait cette soirée à partir de la Salle Trisac, salle de spectacle de Boréal à Sudbury nommée en hommage à son troisième président, Denis Hubert Dutrisac.

Chaque fauteuil de l’amphithéâtre était éclairé d’une lumière verte pour souligner l’apport de toutes les personnes qui ont laissé leur empreinte au Collège Boréal.

De nombreux messages vidéo de félicitations ont défilé à l’écran, dont celui du premier ministre du Canada Justin Trudeau qui a souligné l’importance du rôle de Boréal en Ontario et lui a souhaité 25 autres années d’éducation de qualité en français. Le premier ministre de l’Ontario

Doug Ford a fait de même en soulignant que « le Collège joue un rôle fondamental dans la vitalité des communautés, particulièrement dans le Nord de la province ».

Le reste de la présentation racontait le développement de l’institution francophone depuis sa fondation en 1993. Cette portion a débuté avec l’interprétation de Jean-Guy « Chuck » Labelle de la chanson qu’il avait écrite pour Boréal à l’époque. La vidéo montrait l’artiste se promenant dans les couloirs du Collège à Sudbury en chantant avec quelques étudiants et la vipère, mascotte de Boréal.

Les animateurs ont enchaîné avec les débuts de Boréal et un témoignage de son premier président, Jean Watters et quelques membres fondateurs dont l’avocat Paul Lefebvre. Puis 1998 marque l’arrivée de Gisèle Chrétien au poste de vice-présidente des programmes, une époque au cours de laquelle le Collège a pris sa place du côté académique. Plusieurs autres témoignages abondaient en ce sens, dont ceux de France Gélinas, députée provinciale de Nickel Belt, et d’anciens maires du Nord de l’Ontario.

Un intermède musical a remis un peu d’ambiance avec la chanson Toujours avec toi de Marcel Aymar. Les animateurs sont alors passés à l’année 2006 et l’arrivée de Denis-Hubert Dutrisac qui a parlé du projet de société à son époque avec le développement du Collège à Sudbury qui a doublé ses infrastructures, et les premiers pas vers l’ouverture des campus à Timmins, puis à Toronto et dans le Sud-Ouest.

En 2008, le Collège Boréal a obtenu sa désignation en vertu de la Loi sur les services en français de l’Ontario. C’est Madeleine Meilleur, ministre déléguée aux Affaires francophones de 2003 à 2016 qui a témoigné de l’historique de cette désignation. Par la suite, plusieurs capsules vidéo d’anciens étudiants, dont certains travaillent aujourd’hui pour Boréal et de professeurs ont défilé à l’écran pour témoigner à leur tour de la passion de ceux et celles qui ont contribué aux succès du collège.

En 2013, Pierre Riopel prend la présidence jusqu’en 2016 jusqu’à l’arrivée de Daniel Giroux. M. Giroux s’est penché sur l’harmonisation des politiques et procédures au début de son mandat. Pour conclure ce gala, des témoignages de félicitations de Caroline Mulroney, ministre des Affaires francophones, de Marie-France Lalonde et de Natalia Kusendova, adjointe à la ministre Mulroney aux Affaires francophones, ont été adressés au Collège Boréal. Les célébrations se sont terminées avec l’interprétation d’une version « boréalisée » de la chanson Notre Place avec des employés du collège.

 

Source