Réseau des cégeps et des collèges
francophones du Canada

130 rue Albert, bureau 1008 Ottawa, ON K1P 5G4
Télé : 613-241-0430 | Courriel :

Texte de grandeur petite  Texte de grandeur normale  Texte de grandeur grande   
 

Publications

Plan d'action 2006-2011

Valeur ajoutée d’une éducation collégiale

Au Canada, l’éducation collégiale est souvent vue comme le parent pauvre de l’éducation postsecondaire. Pourtant, les collèges forment des techniciens et des technologues dans tous les secteurs d’activité. C’est donc dire des personnes, jeunes et moins jeunes, en formation postsecondaire ou en formation des adultes, en formation générale et en formation sur mesure, qui peuvent à la fin de leurs études occuper un poste au sein d’une entreprise grâce à une formation axée sur les compétences, sur les besoins de l’employeur et sur les attentes professionnelles d’une société contemporaine.

 

« Le collège communautaire est en voie de devenir la nouvelle école supérieure, offrant aux jeunes Canadiens munis de nouveaux diplômes universitaires un endroit pour acquérir la formation professionnelle qu’ils n’ont pas eue. »
[trad.] Tom Spears, Ottawa Citizen, septembre 2005

 

Le 10 octobre 2005, Todd Hirsch du Edmonton Journal a renchéri sur cette perspective dans un article intitulé Workers Key to West Success :

 

« Souvent, lorsque nous pensons à l’enseignement postsecondaire, nous pensons uniquement au système universitaire. C’est une erreur. Les instituts de formation technique, les collèges d’enseignement professionnel et les programmes d’apprentissage sont de plus en plus des intervenants majeurs pour aider à former et à préparer les jeunes à poursuivre des carrières lucratives et satisfaisantes... Dans bien des cas, ceux qui possèdent un diplôme d’études collégiales et un certificat de formation technique sont beaucoup plus employables que les diplômés universitaires. »
[trad.] Traduction libre

 

Par définition, un collège est proche de sa collectivité et celle-ci est parfois en situation minoritaire, dans une région éloignée ou défavorisée. Dans un tel contexte, le collège devient alors un outil de développement économique essentiel pour cette communauté.

Enfin, dans un document intitulé « Le savoir, clé de notre avenir », Développement Ressources Humaines Canada (DRHC) conclut :

 

« Parce qu’ils sont bien implantés dans les régions et qu’ils mettent l’accent sur les programmes de formation professionnelle, les collèges sont bien placés pour relever beaucoup des défis que présente le perfectionnement des compétences : ils offrent des services expressément conçus pour les adultes, comme des programmes de formation reliés à leur emploi, l’apprentissage à distance ainsi que des programmes flexibles et de courte durée. En misant sur ces services, les collèges du Canada sont bien placés pour améliorer les occasions d’apprentissage offertes aux travailleurs adultes. »

 

Prochaine : État de l’enseignement postsecondaire de niveau collégial dans les communautés francophones en situation minoritaire au Canada

Index

 Retour vers le haut