RCCFC Projets en cours
PRIMTAF

Projet d’appui au développement des capacités des centres de formation continue au Tchad.

Pays :
   Tchad 2

Les partenaires africain et canadiens :

Du côté tchadien, c'est le Ministère de l’Action sociale et de la famille (MASF) qui est le partenaire du projet.

Du côté canadien, le Cégep de Saint-Hyacinthe gère le projet et le Cégep de Jonquière est partenaire.

Le projet : but et objectifs du projet
  

De par les objectifs visés et les stratégies de mise en œuvre envisagées, le projet d’appui au développement des capacités des centres de formation continue s’inscrit parfaitement dans les priorités du programme PRIMTAF II. Les objectifs de ce programme auxquels s’adresse le présent projet sont :

  • le renforcement des capacités institutionnelles des structures nationales et régionales afin d’améliorer la pertinence et la qualité des formations à dispenser;
  • le développement des compétences professionnelles des personnels d’encadrement impliqués dans le projet;
  • le développement de liens d’échange et de solidarité entre le Canada et le Tchad.
Pour rencontrer ces priorités, le projet entend offrir des formations appropriées aux principaux acteurs et bénéficiaires du projet. En plus d’être formés à la gestion axée sur les résultats (GAR), les cinq membres de l’équipe technique du projet recevront une formation en analyse de besoins et dans le domaine de l’élaboration de programmes de perfectionnement selon l’approche par compétences (APC). Cette formation sera complétée par la maîtrise du processus de production et de validation de matériel pédagogique (rédaction de modules de formation, expérimentation, évaluation, révision et diffusion). Les experts nationaux sélectionnés comme auteurs des différents modules bénéficieront aussi de cette formation. Deux membres de l’équipe technique du projet effectueront un stage au Canada pour non seulement s’informer des spécificités des autres projets du PRIMTAF II, mais aussi s’imprégner de la formation et du perfectionnement des maîtres au Québec. Trois membres de l’équipe effectueront un stage de formation au Mali afin de bénéficier de toute l’expérience développée dans la gestion communautaire des écoles de base et la formation continue des enseignants évoluant dans ces écoles.

Le programme-cadre de formation qui sera issu de l’analyse des besoins prioritaires des enseignants sera mis en œuvre par les animateurs pédagogiques des CFC et des IEB. À cet égard, ces formateurs auront à renforcer leurs compétences en matière de planification de sessions de formation et en techniques d’animation de groupe. Un accent particulier sera mis sur l’appropriation par les animateurs des techniques et instruments de suivi et d’évaluation des formations dispensées auprès des maîtres. Les sessions de formation de tous ces personnels seront soutenus par la fourniture d’ouvrages de référence en sciences de l’éducation et en formation des maîtres, un domaine où le Canada s’est imposé au sein de la francophonie.

L’appui canadien à la DFAP et au réseau des CFC permettra au Ministère de l’éducation nationale de disposer à moyen terme de cadres nationaux et régionaux suffisamment compétents pour planifier et conduire le perfectionnement des enseignants. Ce faisant, le projet contribuera à qualifier le processus d’enseignement-apprentissage à l’école primaire, ce qui devrait se traduire au niveau de l’impact par une augmentation du rendement scolaire en général et du taux de réussite des filles en particulier.

La vision tchadienne

Conformément à la stratégie décennale « d’Éducation et de Formation en liaison avec l’emploi (EFE) », le projet aura contribué :
  • À l’amélioration de la qualité et la pertinence des enseignements et des apprentissages,
  • Au renforcement des capacités institutionnelles de l’éducation de base
  • À la mise en œuvre du PARCET qui vise notamment à ce que :
    • La qualité et l’efficacité de l’éducation soient améliorées;
    • Les capacités de planification, gestion et pilotage soient renforcées
Le projet s’inscrit dans les grandes orientations de l’éducation de base au Tchad :
  • Apprendre à connaître
  • Apprendre à faire
  • Apprendre à vivre ensemble
  • Apprendre à être
L’importance accordée par nos partenaires tchadiens à la construction de la paix et de l’unité nationale dans le respect de la diversité ethnique et régionale affirmé dans la décentralisation en cours devraient contribuer fortement à remettre le pays sur les rails d’un développement humain et participatif véritable, offrant des opportunités valables d’emplois pour ses jeunes gens et jeunes filles au sortir de l’école.

Buts du projet

Rappelons ici que le but énoncé en juin 2000 lors de la mission d’identification se lisait ainsi : « Renforcer les capacités des CFC dans la perspective de l'amélioration de l'éducation au Tchad ». La mission de planification et de mise en route de février 2003 a pu actualiser la proposition tchadienne de juin 2000 en tenant compte d’une durée d’exécution considérablement réduite. En accord avec les impacts recherchés par le PRIMTAF II, les buts qui en ressortent sont les suivants :

But 1. Appuyer la DFAP en vue de renforcer les capacités des CFC pour la formation continue des maîtres en exercice

Dans la perspective de l'amélioration des compétences des maîtres de l'enseignement de base au Tchad et le développement humain des enfants qui leurs sont confiés à l’école primaire publique, communautaire et privée associée, le projet vise les résultats à long terme suivants (impacts) :
  • Leadership de la DFAP confirmé au sein du MEN en matière de formation continue des maîtres de l’enseignement de base.
  • Dispositif CFC confirmé, renforcé et mis à niveau dans son rôle central de formation continue des maîtres en cours d’emploi.
But 2. Renforcer les liens d’échanges et de solidarité entre le Canada et Tchad
  • Plus grande visibilité du Canada au Tchad
  • Plus grande visibilité du Tchad au Canada et au Québec
  • Relations culturelles, sociales plus significatives entre le Tchad, le Canada et le Québec
  • Nouvel intérêt pour une aide publique et privée au développement du Tchad
Objectifs du projet

Le projet poursuit les trois objectifs stratégiques suivants :
  1. Renforcer les compétences en matière d’étude des besoins et d’élaboration de programmes de formation
    • Les compétences essentielles aux maîtres de l’école primaire et aux AP sont identifiées et reconnues
    • Un plan-cadre de formation continue est élaboré selon l'APC à l'intention des CFC continue des maîtres
  2. Former des cadres et des professeurs à la production de modules de formation
    • Les cadres et professeurs d'Écoles normales sont habilités à produire des modules de formation
    • Les modules sont validés auprès des maîtres
    • Les animateurs pédagogiques utilisent les modules validés dans la formation des maîtres.
  3. Former des formateurs (AP) à l’implantation de l’approche par compétences dans la formation des maîtres.
Pour accès direct au site internet du collège

Cliquer ici pour imprimer cette page

Cliquer ici pour retourner à la liste des projets.